Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 septembre 2020

Balade écossaise : GP Italie 1965

stewart.jpg

Les deux pilotes britanniques sont au coude à coude en cette fin de course. Un Grand Prix haletant. Deux équipiers que le drapeau à damier doit départager. L’un est à la recherche de son premier succès tandis que l’autre, pilote confirmé, est déjà entré dans le cercle des champions du monde.

François Coeuret

Lire la suite

17 août 2020

La fois où Steve McQueen et Peter Revson ont failli gagner Sebring

McQueenRevsonVL70-1.jpg

Ce fut certainement la voiture la plus « starisée » de toute l’histoire de Sebring, ses deux pilotes étaient des légendes.

L’un d’eux fréquenta Miss Univers, apparut dans des émissions de télévision, fit la promotion de marques comme Rolex, eut sa propre ligne de lunettes de soleil, et fut désigné athlète le plus sexy des U.S.A. par un magazine américain en 1973. L’autre pilote était Steve McQueen.

adaptation Francis Rainaut

Lire la suite

07 août 2020

Sebring 1970 : victoire non contestée

McQueen_1970_Sebring_04_BC.jpg

Au bout des 12 Heures que comptait la course Mario Andretti associé à Vaccarella-Giunti sur la Ferrari 512S reçoit le drapeau à damier en vainqueur. Vingt-deux secondes plus tard  la Porsche 908/2 de Revson - McQueen  franchit la ligne. L’acteur américain réalise une belle performance compte tenu du handicap représenté par un pied plâtré à la suite d’une chute en moto. Son pilotage a bien sûr été perturbé pour l’occasion. Son équipier a compensé en pilotant durant huit heures au cours de l’épreuve.

Vingt-deux secondes d’écart à l’issue d’une course d’endurance de 12 heures on a déjà vu mieux. Au Mans notamment en 1933 ou 1969…

Mais un doute planerait-il sur ce classement ? Steve McQueen et Peter Revson auraient-ils été dépossédés de leur victoire ?

François Coeuret

Lire la suite

21 juillet 2020

Len Bailey : Style is not enough

politoys.jpg

A la lecture d’un bel article sur un site ami, j’ai été intrigué par deux caractéristiques singulières attachées aux créations de Léonard « Len » Bailey, ingénieur anglais ayant longtemps œuvré chez Ford.

Tout d’abord, l’élégance incontestable qui caractérise la presque totalité des voitures qu’il a dessinées.

Ensuite, et en définitive, le peu de réussite qu’elles ont connues sur les circuits, ceci pour des raisons diverses que nous tenterons ici de comprendre.

Francis Rainaut

Lire la suite

07 juillet 2020

Hey Jo(e) ! (*)

js5.jpg

En prenant le départ du Grand Prix de France 1968 dans une Honda d’usine à l’âge de 40 ans, Jo Schlesser voyait se réaliser le rêve de sa vie. Mais à peine deux tours plus tard, le diable lui-même vint s’en mêler, et alors le rêve se transforma en cauchemar. Papa avait emmené mon frère à Rouen pour assister à la course, je ne sais plus pour quelle raison. Je n'étais qu'un teenager en 68, le récit qu’ils m’en avaient fait à leur retour m'avait glacé.

J'avais alors dans la tête toujours ce même hit, chanté par un métis américain un peu extraterrestre...

par Francis Rainaut

(librement adapté d'un article d'Adam Cooper dans MotorSport)

(* réedition)

Lire la suite

13 juin 2020

Improbable scénario - Le Mans 2016

Toy 5_7055.JPG

A quelques minutes de l’issue de ces 24 Heures nous sommes postés devant les tribunes face à la ligne d’arrivée. La Toyota de tête N°5 qui vient de franchir la chicane du raccordement stoppe brutalement sur la piste face à son stand. Stupéfaction suivie d’un silence dans les rangs. Inimaginable ! « Il s’arrête pour attendre la voiture sœur en vue du final ! » Impossible !... Le temps s’écoule … La voiture repart,... Et le drapeau à damier tombe au passage de la Porsche N°2... C’est un rêve ? ...

François Coeuret

Lire la suite