Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 septembre 2021

1000 km de Paris 1966, la course des « seconds couteaux »

.

1000km paris,montlhéry

 Le terme se veut péjoratif mais n’est pas pour autant dévalorisant à mon sens. Cette édition des 1000 km succède à une annulation décrétée l’année précédente. Le plateau est composé essentiellement d’équipages privés, semi officiels ou usine pour ce qui concerne Alpine et Matra dont l’équipe débutante en catégorie Sport-prototype fourbit ses armes.

C’est un plateau finalement attachant. Les pilotes sont en majorité des spécialistes de l’endurance, des passionnés plus ou moins argentés ou de jeunes aspirants en devenir. Quelques cadors de la discipline sont présents : Mike Parkes, Hans Hermann, Willy Mairesse, Lucien Bianchi, Jean Guichet, Nino Vaccarella, Richard Attwood, Jo Schlesser. Une somme de « beaux coups de volants » qui valent bien le déplacement autour du valeureux autodrome.

par François Coeuret

Lire la suite

25 juillet 2021

Jean-Pierre Jaussaud : « un gars bien »

jp jaussaud

 Beaucoup de choses sont résumées dans ce qualificatif. Un pilote selon Henri Pescarolo d’une « droiture absolue », un homme « fidèle et humble ». « Il nous faisait penser à Jim Clark, un styliste, il avait toujours les bonnes trajectoires, n’était jamais en dérive », « il aurait mérité de monter en Formule un » … Tout est dit par le camarade de course de Jean-Pierre Jaussaud.

par François Coeuret

Lire la suite

30 juin 2021

« Remordu », le pilote en costard-cravate

IMG_0150b.jpg
Guy Hansez en tenue de pilote (*)

 Dans une précédente note j’évoquais un noble pilote de F3 « screamer », le comte polonais (d’origine) Adam Potocki. Eh bien voici un autre comte, passablement gratinoche celui-ci : le comte belge Guy Hansez, alias « Remordu ».

(*) « Remordu »  ne paraissait jamais en public autrement qu’habillé en complet veston et  cravate. Le casque bol genre « Cromwell » pouvait être remplacé par un chapeau mou si le règlement de la course le permettait (photo Adolphe Conrath).

par Raymond Jacques

Lire la suite

16:44 Publié dans remordu | Tags : remordu | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | |

17 juin 2021

GP de l’ACF 1921

1921-Segrave .jpg
Henry Seagrave, Talbot

 La France renoue en 1921 avec son Grand Prix, le premier depuis sept ans. Il marque le retour tant attendu à la normalité après le désastre de la Grande Guerre. Cette course est un événement sportif automobile international de premier plan.

par François Coeuret

Lire la suite

19:34 Publié dans j.murphy | Tags : gp acf 1921 | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | |

04 mai 2021

Indy 500's 100th : la saga Unser (Part 2)

bobby unser,al unser
Indy 1963. Bobby Unser, Kurtis Novi « Hotel Tropicana »

 A l'instar des frères Dalton, les Unser brothers étaient quatre... Bobby, né en 1934 est le troisième de la fratrie, Al plus jeune de cinq ans le quatrième. Simple fait du talent ou héritage de leur lointaine ascendance helvétique, ces deux-là sont partis pour atteindre des sommets.

Dans l’armoire familiale il y a déjà beaucoup de trophées, mais il manque encore un visage Unser sur le Borg-Warner Trophy. Cependant la conquête est d’ores et déjà en marche, « Indy 500 » n’a plus qu’à bien se tenir !

par Francis Rainaut

 

Voir également : Indy 500's 100th : la saga Unser (Part 1)

Lire la suite

Indy 500's 100th : la saga Unser (Part 1)

louis unser,jerry unser,joe unser

Jerry Unser Jr. - Indy 1958

 Au cours du XIXe siècle, l'émigration des Suisses va prendre une ampleur sans précédent. Ce boom est dû avant tout aux difficultés économiques et à la misère sociale régnant dans le pays [1] [2] .

C'est sans doute la raison pour laquelle au début des années 1890 Louis et Marie Unser quittent la Chaux-de-Fonds - ville située à 10km de la frontière française [3] - pour essayer de vivre leur rêve américain. Ils s'installent d'abord à Brazil, dans l'Indiana (!) pour y ouvrir un commerce [4] . La mauvaise santé de Louis les pousse ensuite en 1909 à chercher un climat plus sec à Colorado Springs, à proximité du  Pike's Peak.

Lorsque survient la Grande Dépression, la famille part s’installer un peu plus au sud à New Mexico. C’est à cet endroit que Jerry Unser Sr. ouvre un garage à la périphérie d’Albuquerque, le long de la Route 66. Dès lors la famille Unser allait commencer à inscrire durablement son nom dans la légende de la course automobile...

par Francis Rainaut

 

Nb. On apprend aujourd'hui la disparition de Bobby Unser à l'âge de 87 ans. C'est pourquoi ces deux notes sont publiées à nouveau, en forme d'hommage.

voir également Indy 500's 100th : la saga Unser (Part 2)

Lire la suite