Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 septembre 2018

les 24h du Mans 1968

matra 630,servoz-gavin,pescarolo,le mans

Longtemps j'ai cru que les seules chances de victoire française au Mans reposaient sur les épaules de la valeureuse équipe Alpine. Mais il était sans doute écrit qu’en 68, certains événements allaient quelque peu bousculer l’ordre établi...

Et les vingt-quatre heures n’échappèrent pas à la règle. Ainsi en lieu et place de la bataille attendue entre les Porsche, les Alpine et les Ford, c’est à une domination de Ford, avec une Matra Sports à parement vert fluo comme invitée surprise, que l’on allait assister.

Cinquante ans après je me rappelle encore ce rendez-vous d'automne.

par Francis Rainaut

Lire la suite

13 juin 2015

« 24 Heures démentes »

24h du mans,john woolfe

« Lancés à plus de 300 km/h, les pilotes flirteront sans cesse avec la mort. » (1)

Tel est le titre d'un quotidien paru un 11 juin, dont on peut dire qu'il ne s'embarrasse pas de données techniques ni de description des forces en présence; on y retrouve cependant tous les clichés éculés concernant ces trompe-la-mort, ces risque-tout, ces fous-du-volant, bref ces pilotes.

Vu le style employé, il doit probablement s'agir d'un journal « à fort tirage » qui doit dater de la fin des années soixante, quand les images de l'accident de 1955 étaient encore bien présentes dans les esprits, et que les sport-prototypes commençaient à faire tomber tous les records de vitesse...

Lire la suite