Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 octobre 2022

Treize ans d’attente… GP des USA 1971

CEVERT 71.jpg

1958… 1971
Entre ces deux dates s’écoulèrent quelques années de manque dans notre hexagone. On parle ici de la participation des pilotes français au plus haut niveau des courses de formule 1. De Maurice Trintignant à François Cevert une passerelle enjambe la privation tricolore au sommet des podiums… Les jeunes pousses mirent du temps à atteindre le nirvāṇa.

François Coeuret

Lire la suite

06 septembre 2022

Monza 69 : La Grande Attesa

monza 1969

Le hasard prend parfois des allures étranges...

Cherchant avec l'ami Michel Janvier(1) à élucider le mystère de la femme brune(2), présente dans le stand Lotus à Monza en 1969, j'ai mis la main sur un petit film produit par la RSI (télévision suisse italienne), film qui m'a ramené près de cinquante ans en arrière, tant j'en reconnais tous les détails, ayant passé presque tout le week-end dans le paddock..

Restait à traduire les commentaires, et là j'ai fait appel à un vrai « spécialiste », je veux parler de Jean-Paul Orjebin, que ses amis - ils sont nombreux - appellent GianPaolo et pour qui la langue de Dante n'a pas de secret.

( Nb. cliquez sur l'icône "Paramètres", Sous-titres, Français s'ils n'apparaissent pas )

J'espère que vous prendrez autant de plaisir que j'en ai eu en visionnant ces images.

Francis Rainaut

 

(1) - dessinateur et co-auteur d'un remarquable « Jo Siffert » aux éditions Paquet.

(2) - qui n'est visiblement pas Simone Siffert.

Lire la suite

18 août 2022

Matra aux 1000km de Monza 1970 - une course réussie

équipe matra elf,pedro rodriguez

Lors d’un article précédent, nous avions laissé l’équipe Matra Simca sur un échec complet au Mans. Cependant, la saison de sport prototypes ne fut pas qu’une suite de déceptions pour l’équipe française… Nous sommes fin avril et le calendrier amène les voitures participant à ce Championnat du monde sur l’autodrome de Monza…

François Coeuret

Lire la suite

04 août 2022

Jim Redman : Hard Years (2)

redman-honda.jpg

Cette note termine « Hard Years », le chapitre 2 de la biographie de Jim Redman. On comprend à sa lecture toute la force de caractère qu’il a fallu au pilote Honda pour surmonter les aléas de la vie. Pour autant, jamais on ne se résigne, jamais on ne s'ennuie, pour un peu on se croirait dans une fiction d'aujourd'hui. Mais ne vous y trompez pas, il s'agit ici de réalité pure et dure.

A l'heure où beaucoup se lamentent à propos de leur misérable « pouvoir d'achat », il est bon de se remémorer quelles pouvaient être les conditions de vie dans l'Angleterre et autres pays européens au début des années cinquante. C'est entre autres ces conditions rudes qui allaient forger toute une génération de pilotes mythiques, qui sont restés pour la plupart dans notre mémoire.

On retrouve ça et là quelques titres de musique qui ont rajoutés afin d'aérer un peu le texte. Vous pourrez vous amuser à les identifier...

Cette note marque aussi le 10e anniversaire de ce site, initié le 30 juillet 2012 suite à la disparition soudaine de "Mémoire des Stands".

Francis Rainaut

- voir également Jim Redman : Hard Years (1)

Lire la suite

16:58 Publié dans j.redman | Tags : jim redman, honda 6 | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |

11 juillet 2022

Le « Marquis des Anges »

CB4.jpg

A la base, il décroche un diplôme de chirurgien dentiste et il exerce dans l’art dentaire pendant quelques années. Amateur de course automobile, il est surnommé « Le Dentiste Volant » par ses pairs. Mais il se fait aussi connaitre dans le monde des « people » pour des raisons sans aucun rapport avec l’automobile.

Raymond Jacques

Lire la suite

02 juin 2022

24H du Mans 1970 : échec et Mat… ra !

Lemans 70.jpg

La firme Matra connut une saison faste en 1969. L’équipe Tyrrell (Matra International) remporte le Championnat du Monde F1 avec le châssis MS 80 mû par le Cosworth. Johnny Servoz-Gavin empoche le titre européen de F2 sur la MS7. L’équipe fait bonne figure en catégorie sport prototype notamment au Mans où trois voitures sont classées aux quatrième, cinquième et septième places.

Suite à cette période favorable 1970 ouvre les prochains enjeux de la firme de Vélizy. Le V12 maison équipe la nouvelle F1 MS 120 et la victoire au Mans demeure le défi lancé par Jean-Luc Lagardère.

François Coeuret

Lire la suite