Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 janvier 2021

Giunti vs Beltoise

giunti,beltoise,buenos-aires

Circuit de Buenos-Aires, le 10 janvier 1971. Sur le grand tracé de « l'Autódromo 17 de Octubre » fraichement rénové se déroule la 1e course de Championnat du Monde à avoir lieu en Argentine depuis le GP de formule 1 de 1960 remporté par Bruce McLaren sur Cooper.

Cinquante ans ont passé, pas mal de choses ont été dites ou écrites sur la tragédie dont l'autodrome a été le théâtre ce jour-là.

Mon propos n'est pas de rejoindre « la meute des imbéciles et des hypocrites »[1] qui va rapidement se déchaîner contre celui qui est alors le chef de file des pilotes français[2].

Sur Ignazio Giunti en revanche la presse française ne s'était pas trop épanchée, louant ses talents de pilote de prototypes, certes, mais confondant sans doute sa classe naturelle avec une relative discrétion en piste. Nous allons voir qu'il en était tout autrement.

Francis Rainaut

Lire la suite

05 mai 2020

La malédiction des graves noires

chris-amon-g-p-de-france-1972.jpeg

Une fois arrivé au sommet du Puy de Dôme à quelques encablures de Clermont-Ferrand le visiteur, en plus d'admirer le remarquable panorama du site, prend conscience qu'il visionne la plus grande chaîne volcanique d'Europe. Elle culmine à 1885 mètres au sommet du Puy de Sancy. L'ensemble du domaine géologique est endormi depuis environ sept mille ans. Le Puy de Gravenoire, un des nombreux petits volcans de la chaîne, surplombe le circuit automobile de Charade. Il est composé d'un mélange trachy-basalte, roche noire ou parfois rouge issue du refroidissement qui a suivi la fin de l'activité sismique. Bien que reposant paisiblement dans cet écrin jadis chaotique ces roches n'en sont pas pour autant inoffensives.

Ceci nous amène à évoquer deux épisodes concernant le Grand Prix de France automobile de Formule 1...

François Coeuret

Lire la suite

06 juillet 2019

Charade '69 : allons enfants ...

beltoise,matra,stewart

Début juillet 1969… Une semaine à peine après notre virée à Reims et quinze jours avant les premiers pas de l’homme sur la lune, nous mettons le cap sur Clermont-Ferrand, ou plus exactement Charade, le pouce levé évidemment.

Car s’est décidé, mon cousin et moi on va « monter » en F1, après avoir été déniaisés à Montlhéry puis à Reims pour les F2, F3, Formule France et autres Coupe Gordini.

Au hasard des informations entendues  durant nos « stop » nous parvient la nouvelle de la disparition de Brian Jones, ex-leader des Stones, découvert noyé dans sa piscine. Mais pour le moment, c'est plutôt de « horse power » dont il va s'agir...

par Francis Rainaut

(voir aussi Charade à tiroirs)

Lire la suite

28 janvier 2019

Offensive du milieu de grille... Et podium !

BELT BRM 74.jpg

Depuis la douzième position au premier passage sur la ligne, le pilote de la monoplace verte et argent n’a cessé d’attaquer tout au long de cette course. Il a profité de quelques abandons mais aussi dépassé huit adversaires pour se hisser sur le podium… Lauda vient d’abandonner et il ne lui reste plus que quatre tours à accomplir après lesquels la seconde marche de ce podium l’attend.

par François Coeuret

Lire la suite

27 juin 2018

GP de France F1 1971

GP-de-France-1971.jpg

La France vient tout juste de renouer avec son Grand Prix de F1 après dix années d’abstinence depuis la dernière course disputée sur le circuit de Nevers Magny-Cours. Que de changement si l’on compare avec le premier Grand Prix disputé en 1971 sur cette piste qualifiée à l’époque d’ultra moderne. Mutation qui est loin de charmer les « anciens » passionnés ayant vécu cette époque aussi cruelle qu’attachante. Ceci est une appréciation personnelle, forcément subjective…

par François Coeuret

Lire la suite