Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 juin 2017

La pointe Bordino

pietro bordino

 

  Dans l’entre-deux guerres, toute voiture un tantinet sportive se devait de présenter une « pointe Bordino », gage visible de performance et de vitesse. La « pointe Bordino », donnait au conducteur de la voiture qui en était dotée un statut de sportsman, voire de pilote de courses. Pratiquement, il s’agissait de finir l’arrière de la carrosserie en rétrécissant ses flancs, jusqu’à ce qu’ils se rejoignent dans une sorte de proue de bateau verticale et à contre sens.

  Mais qui donc était ce Bordino ? Un carrossier inventif, virtuose du tas et du postillon ? Un génial aérodynamicien ?

 

par Raymond Jacques

Lire la suite