Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 mai 2022

Jim Redman : Hard Years (1)

redman2.jpg

Nous poursuivons la biographie de Jim Redman, présentée volontairement dans le désordre. Jim raconte cette fois les moments forts de son enfance, et vous comprendrez rapidement que l'adjectif n'est pas usurpé.

Vous pourrez être surpris de lire ce type d'écrit au style assez proche de celui d'un Dickens sur un site comme Racing' Memories. Mais vous verrez que lorsque vous commencerez à entrer dans l'histoire, vous ne pourrez alors plus la lâcher.

J'ai fait l'effort de traduire le texte du mieux que j'ai pu, vous relèverez sûrement ça et là quelques approximations, c'est peut-être fait exprès pour voir si vous lisez bien tout.

Francis Rainaut

- voir aussi Jim Redman : Tears of Blood

Lire la suite

12:07 Publié dans j.redman | Tags : jim redman, blitz | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |

27 avril 2021

Jim Redman : Tears of Blood

redman.jpg

 Voilà cinq ou six ans, je me trouvais à Montlhéry pour une manifestation historique. La journée se terminait et je me préparais à récupérer ma Yamaha afin de rentrer chez moi. Je tombe alors sur un van où était marqué « Jim Redman ». Intrigué, je me suis rapproché... et c’est comme cela que l’on rencontre des légendes vivantes.

J’ai parlé un long moment avec Jim et sa femme Kwezy (la photo est d'elle). Jim était heureux de raconter ses histoires en anglais à un petit « frenchie », moi j'étais comme envouté, ce fut un de ces moments magiques qui arrivent de temps en temps dans la vie et à coté desquels il ne faut pas passer. Cette rencontre m’a incité à faire mieux connaissance avec un sextuple champion du monde de Moto, un homme souvent associé aux mythiques Honda 6 cylindres. Je me suis alors procuré sa biographie, - of course in english -. Je vais m'efforcer de vous en livrer les meilleurs extraits, avec un montage sous forme de flashbacks comme au cinéma. Nous voici plongés dans le chapitre 8.

Francis Rainaut

( Tears of blood : des larmes de sang )

Lire la suite