Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 juin 2017

La pointe Bordino

pietro bordino

 

  Dans l’entre-deux guerres, toute voiture un tantinet sportive se devait de présenter une « pointe Bordino », gage visible de performance et de vitesse. La « pointe Bordino », donnait au conducteur de la voiture qui en était dotée un statut de sportsman, voire de pilote de courses. Pratiquement, il s’agissait de finir l’arrière de la carrosserie en rétrécissant ses flancs, jusqu’à ce qu’ils se rejoignent dans une sorte de proue de bateau verticale et à contre sens.

  Mais qui donc était ce Bordino ? Un carrossier inventif, virtuose du tas et du postillon ? Un génial aérodynamicien ?

 

par Raymond Jacques

Lire la suite

05 juin 2017

Les 24 Heures du Mans… au mazout !

delettrez,map diesel

Le Mans 1950. Healey, Ferrari 166MM (P.Rubirosa), MAP Diesel (Lacour/Veyron)

 

  Les 24 Heures du Mans ont souvent été utilisées par les constructeurs automobiles pour tester leurs innovations et par les Ponts et Chaussées pour tester des améliorations de la sécurité routière. Ainsi, Jaguar y prouva l’efficacité et l’endurance des freins à disques et les bandes latérales blanches, peintes sur nos routes et si utiles pour la conduite de nuit, ont été utilisées pour la première fois sur le circuit manceau.

  A l’extrême fin des années quarante, il fallait être sacrément gonflé pour oser le moteur Diesel en course automobile. Ces précurseurs pensèrent sans doute qu’ils pouvaient compenser le manque de puissance par le couple et la fiabilité. Bien avant Audi et Peugeot, ils s’engagèrent dans l’aventure avec parfois des moyens limités et un sens aigu de l’improvisation. Voici leurs histoires.

par Raymond Jacques

Lire la suite

16:50 Publié dans jp.wimille | Tags : delettrez, map diesel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |