Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 novembre 2021

Rest in peace Sir Francis…

Frank Williams.jpg

Il était l’un de ces hommes capables de déplacer des montagnes avec une pelle à tarte, comme Enzo Ferrari ou Jean Rondeau. Sir Francis Owen Garbett Williams, plus connu sous le nom de Frank Williams s’en est allé dimanche 28 novembre 2021 dans un monde prétendu meilleur à l’âge de 79 ans.

 

Je ne suis pas le plus qualifié pour retracer ici des décennies de sport automobile, dans lequel Frank Williams fut d’abord un pilote, selon ses propres dires « moyen », mais surtout un fantastique patron d’écurie.

L’image de ce type extraordinaire qui me vient toujours à l’esprit à son évocation est celle d’un homme au visage émacié, aux mains pendantes et mortes, cloué dans un fauteuil roulant ! Rendu tétraplégique à cause d’un accident de la route survenu en mars 1986, il dépasse sa condition d’infirme pour rester l’un des principaux acteurs de la formule 1 !!!

Quel genre de passion peut générer un tel courage, une telle énergie ? Et quelle leçon pour moi qui me serais très certainement abandonné à un état de « légume »…

Raymond Jacques

 

frank williams

15:03 Publié dans f.williams | Tags : frank williams | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |

Commentaires

Un homme passionné au point qu’il n’hésitait jamais à prendre un balai pour nettoyer la piste devant les roues de ses voitures sur la grille de départ des GP de F1
Homme incroyable de pugnacité...

Écrit par : Jacques Samalens | 29 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

Il serait vain de retracer les décennies de Williams pour les "vieux" que nous sommes, elles sont gravées dans nos esprits et sur la pierre de ce monument. Mais elles représentent à coup sûr une référence pour les jeunes entrepreneurs d'aujourd'hui. Williams c'est une énergie et une envergure magistrales face à l'adversité.

Écrit par : F.Coeuret | 29 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

belle initiative Raymond, pour avoir parler du courage que cet homme a eu pour se sortir de ce qui lui est arrivé.
non seulement il s'est prit en mains, mais il a continué de diriger son équipe.
Chapeau bas Sir Franck.

Lors d'un GP à Kyalami au début de la carrière de son équipe, il avait remporté (comme à chaque fois) le tour de circuit en courant, qui rapportait pas mal de dollars.
à l'arrivée, il avait déclaré: "il fallait absolument que je remporte cette course, de façon a payé l'hotel à mon personnel"

Écrit par : Bruno | 04 décembre 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire