Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 novembre 2020

Gran premio de México 1964: ultimes tours pour un titre …

1964_mexican_grand_prix_5.jpg

Le drapeau s'abaisse devant les dix-neuf pilotes qualifiés qui s’élancent pour le dernier Grand Prix de la saison. Trois d'entre eux peuvent prétendre au titre mondial. Lors de la course les trois hommes vont tour à tour se positionner en virtuel champion du monde. Jusqu’à ce que le sort désigne l'élu qui bénéficia de deux coups de pouce (de pousse ?) pour coiffer la couronne.

François Coeuret

Lire la suite

04 novembre 2020

Good bye Sir Stirling

stirli10.jpg

Dans les années cinquante, alors que j’étais un jeune garçon, il n’y avait pas la télévision chez mes parents. Mais il y avait la radio et les commentaires inimitables de Tommy Franklin (*) qui me faisaient vivre les courses automobiles.

Raymond Jacques

(*) de son vrai nom Farouk Mourad Weziroff

Lire la suite

06 octobre 2020

Les trois mousquetaires

Olivan.jpg
Dessin ©Olivan 1973

Mai 1973, le Grand Prix de Pau est sauvé. Le maire de la cité, André Labarrère, a réhabilité sa piste, les normes exigées par la CSI sont en place. Les bottes de paille ont disparu, les rails assurent une protection relative pour les pilotes installés dans leurs fragiles monoplaces. La société Elf a apporté un soutien financier non négligeable à la célèbre épreuve hexagonale. Ce 6 mai en début d’après-midi François, Patrick, Jean-Pierre et les autres se positionnent sur la grille de départ…

François Coeuret

Lire la suite

03 septembre 2020

Balade écossaise : GP Italie 1965

stewart.jpg

Les deux pilotes britanniques sont au coude à coude en cette fin de course. Un Grand Prix haletant. Deux équipiers que le drapeau à damier doit départager. L’un est à la recherche de son premier succès tandis que l’autre, pilote confirmé, est déjà entré dans le cercle des champions du monde.

François Coeuret

Lire la suite

17 août 2020

La fois où Steve McQueen et Peter Revson ont failli gagner Sebring

McQueenRevsonVL70-1.jpg

 Ce fut certainement la voiture la plus « starisée » de toute l’histoire de Sebring, ses deux pilotes étaient des légendes.

L’un d’eux fréquenta Miss Univers, apparut dans des émissions de télévision, fit la promotion de marques comme Rolex, eut sa propre ligne de lunettes de soleil, et fut désigné athlète le plus sexy des U.S.A. par un magazine américain en 1973. L’autre pilote était Steve McQueen.

adaptation Francis Rainaut

Lire la suite

07 août 2020

Sebring 1970 : victoire non contestée

McQueen_1970_Sebring_04_BC.jpg

 Au bout des 12 Heures que comptait la course Mario Andretti associé à Vaccarella-Giunti sur la Ferrari 512S reçoit le drapeau à damier en vainqueur. Vingt-deux secondes plus tard  la Porsche 908/2 de Revson - McQueen  franchit la ligne. L’acteur américain réalise une belle performance compte tenu du handicap représenté par un pied plâtré à la suite d’une chute en moto. Son pilotage a bien sûr été perturbé pour l’occasion. Son équipier a compensé en pilotant durant huit heures au cours de l’épreuve.

Vingt-deux secondes d’écart à l’issue d’une course d’endurance de 12 heures on a déjà vu mieux. Au Mans notamment en 1933 ou 1969…

Mais un doute planerait-il sur ce classement ? Steve McQueen et Peter Revson auraient-ils été dépossédés de leur victoire ?

François Coeuret

Lire la suite